Accueil Belgique Politique

La FGTB veut la fin de la Communauté française

Thierry Bodson, patron de la FGTB wallonne, propose une révolution institutionnelle : régionaliser toutes les compétences communautaires.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La FGTB wallonne planche de longue date sur l’évolution du paysage institutionnel. « En fait, depuis 1956 et le congrès des réformes de structure d’André Renard », rappelle Thierry Bodson. Aujourd’hui, le secrétaire général de l’interrégionale wallonne franchit une nouvelle étape et propose, ni plus ni moins, de supprimer la Communauté française. Une révolution institutionnelle mûrement réfléchie et discutée, ces dernières années, en interne.

Pourquoi cette revendication ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs