Accueil Société

Accident à Morlanwelz: le train fantôme aurait foncé jusqu’à 85 km/h

Selon des documents que « Le Soir » a pu consulter, une collision entre le train « fantôme » et un autre, rempli de passagers, a été évitée. Le bilan de la catastrophe aurait pu être bien plus lourd.

Temps de lecture: 2 min

L’accident de train de Morlanwelz survenu lundi soir a fait deux morts parmi les ouvriers d’Infrabel, mais aussi cinq blessés, dont deux graves, dans un train de voyageurs percuté par le « train fantôme ». Le bilan aurait en fait pu être bien plus lourd.

Le Soir a pris connaissance de documents qui expliquent qu’un second train, rempli de passagers, aurait également pu être percuté si les équipes ferroviaires n’avaient pas suivi les recommandations d’usage dans ces situations.

À 19h54 ce soir-là, le « train fantôme » s’élance à près de 60 km/h en direction de Bracquegnies, après avoir fauché à grande vitesse les ouvriers qui travaillaient sur les voies. Un train de la ligne Liège-Palais-Mons risque de croiser sa route.

Alertée, la cabine de signalisation décide de « fermer les signaux » devant lui. En somme, de mettre les feux au rouge. Si ce dernier avait poursuivi son chemin, il est plus que probable qu’il aurait été coupé en deux par le « train fantôme ».

Malgré tout, à 19 h 56, l’automotrice va percuter l’IC 940 et blesser des passagers. La « tour de contrôle » du trafic ferroviaire en Belgique (le Traffic Control) avait pourtant intimé à l’IC 940 de reprendre sa route quatre minutes auparavant, voyant le danger arriver.

S’il était à l’arrêt au moment du choc, c’est qu’en même temps qu’elle stoppe la route du IC 3839, la cabine de signalisation de La Louvière demande à couper le courant pour arrêter tous les trains de la ligne.

Le problème, on le sait, c’est qu’à ce moment, personne n’a encore réalisé que le « train fantôme » n’est pas un convoi normal : il n’y a personne à bord et l’automotrice est hors tension. Les enquêtes poursuivent leur cours.

Tous les détails sur Le Soir+

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Lespagnard Frans, samedi 2 décembre 2017, 13:30

    La fragilité du rail liée souvent au vieillissement des infrastructures et de ses insuffisances de personnels, on est passé de 67.000 cheminots en 1980 à 32.000 aujourd’hui,n’empêchera pas une nouvelle saignée des effectifs prévues : 4500. Question : tous les grands services publics fédéraux et régaliens auront subi une réduction de 160.000 unités depuis 1980..(armeé, sncb, finances, ministères, poste,rtt, régies diverses et sabena) jusqu’en 2020 mais la fonction publique ne se sera réduite que de quelques dizaines de milliers d’unités....Des emplois pour les organes de régulation, les chargés de communication ou les chauffeurs ? En tout cas,le jack pot pour certains mais pour les citoyens ?

  • Posté par Van Obberghen Paul, samedi 2 décembre 2017, 13:17

    "Le bilan de la catastrophe aurait pu être bien plus lourd." Evidemment que ça aurait pû être pire! Ça peut toujours être pire! Ce qui est grâve, c'est que ce genre d'accident ait jamais pû avoir lieu, en quasi 2018! Et plus loin on lit qu'un train aurait pû être coupé en 2 par le train fantôme! Il y a donc des voies de chemins de fer qui se croisent à angle droit sur les lignes en Belgique? Qu'est-ce que c'est que cette histoire?

  • Posté par Lespagnard Frans, samedi 2 décembre 2017, 13:39

    On oublie qu’au départ, un véhicule est resté immobilisé à un endroit non franchissable, le passage lié à des consignes très strictes...alors panne forcée ou imprudence caractérisée d’un usager de la voiture ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko