Le «centrisme» sur l'autoroute pourrait bientôt être sanctionné par une amende de 118 euros

Le ministre François Bellot a annoncé ce samedi dans la DH que la proposition de Vias de sanctionner davantage les automobilistes qui campent sur la bande centrale sera bientôt examiné par la commission sécurité routière. Certains l’ignorent mais rester sur la bande du milieu ou de gauche après un dépassement sans se rabattre constitue une infraction du premier degré et est passible d’une amende de 58 euros.

Ce qu’on surnomme le « centrisme » est le comportement le plus irritant pour les automobilistes belges, selon Vias. D’autant plus que certains conducteurs décident alors de dépasser par la droite, ce qui constitue une infraction du second degré sanctionnée d’une amende de 118 euros. C’est pourquoi Vias recommande de faire du « centrisme » une infraction du second degré, elle aussi passible d’une amende de 118 euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous