Accueil Monde Afrique

Burundi: «Il faut un rassembleur à la tête du pays»

Pierre-Claver Mbonimpa, surnommé le « Mandela burundais », est le fondateur de l’Aprodh – Association pour la défense des prisonniers et la promotion des droits de l’homme. Aujourd’hui réfugié en Belgique, il décode la profonde crise politique en cours que traverse son pays. Entretien, dans les locaux du Soir, .

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Fils d’agriculteur, géomètre, fonctionnaire, vous devenu le doyen des défenseurs des droits de l’homme au Burundi et votre compatriote, le journaliste Antoine Kaburahe, vous a consacré un livre d’entretiens (1). A quel moment vous êtes-vous engagé ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs