Catalogne: la décision sur l’extradition de Puigdemont attendue le 14 décembre

Dans cet article
© Belga
© Belga

Carles Puigdemont et quatre autres membres de l’exécutif catalan déchu ont retrouvé lundi à Bruxelles le juge unique de la chambre du conseil néerlandophone qui doit statuer sur leur sort. La chambre du conseil rendra sa décision le 14 décembre soit une semaine avant les élections en Catalogne.

Les avocats de Puigdemont et des 4 ex-ministres catalans ont plaidé que les faits ne sont pas punissables en Belgique et qu’en cas d’extradition en Espagne il y a risque d’atteintes aux droits fondamentaux.

Les cinq ex-dirigeants visés par un mandat d’arrêt européen (MAE), qui ont fui en Belgique le 30 octobre ont dénoncé par la voix de leurs avocats belges, un « procès politique ».

L’Espagne veut juger les cinq ex-dirigeants catalans entre autres pour « rébellion » (délit passible de 25 ans de prison) et « sédition », pour avoir mené à bien le processus sécessionniste.

Les avocats disposent de deux niveaux de recours si la chambre du conseil devait accepter la demande espagnole. Ce qui laisse augurer d’une longue procédure, au moins « jusqu’à mi-janvier », selon le conseil espagnol de M. Puigdemont. D’ici au scrutin du 21 décembre, le président déchu de la Catalogne, de nouveau candidat, va donc mener une campagne électorale atypique depuis la Belgique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous