Brexit: pas d’accord ce lundi entre le Royaume-Uni et l’Union européenne

L’Union européenne et le Royaume-Uni ne sont pas parvenus à atteindre un accord lundi pour boucler la première phase de leurs négociations de divorce, a annoncé le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, après un long entretien à Bruxelles avec la Première ministre britannique Theresa May.

«  Malgré nos meilleurs efforts et les avancées significatives faites par nos équipes ces derniers jours, il n’a pas été possible de trouver un accord complet », a reconnu M. Juncker.

«  Ce n’est pas un échec, c’est le début du tout dernier round », a-t-il poursuivi, avant de se déclarer «  confiant » quant à la possibilité d’atteindre un accord d’ici le sommet européen prévu en fin de semaine prochaine.

Il reste des différences

Il reste «  des différences » sur «  deux ou trois questions », a pour sa part déclaré Theresa May, venue discuter avec M. Juncker des trois dossiers jugés prioritaires par l’UE dans le cadre des discussions sur le divorce (les droits des citoyens après le Brexit, le règlement financier de la séparation et la question des frontières avec l’Irlande).

«  Je suis confiante sur le fait que nous allons conclure cela de façon positive », a déclaré Mme May, tout en précisant que de nouveaux pourparlers auront lieu dans la semaine.

Donald Tusk était prêt

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a rencontré la Première ministre britannique, Theresa May, à la suite de sa rencontre avec Jean-Claude Juncker. « J’étais prêt à présenter les projets de directives pour les discussions sur le Brexit en vue de la transition et du futur. Mais le Royaume-Uni et la Commission ont demandé plus de temps. L’étau se resserre mais il est encore possible de trouver un accord en décembre », a écrit Donald Tusk sur son compte Twitter.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

  3. Selon les dernières estimations, l’Europe des nations et des libertés, groupe auquel appartiennent notamment la Ligue de Salvini, le Rassemblement national de Le Pen, le FPÖ du déchu Strache, le Vlaams belang, les Allemands de l’AfD et le Parti pour la liberté de Wilders, obtiendrait 75 sièges sur les 751.

    Elections européennes: la droite radicale populiste va-t-elle dominer le scrutin européen?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite