La Cour suprême remet en vigueur le décret anti-immigration de Donald Trump

©AFP
©AFP

La Cour suprême des Etats-Unis a autorisé lundi l’application dans sa totalité du décret anti-immigration signé par Donald Trump, une victoire pour le président qui défendait cette mesure controversée au nom de la lutte contre le terrorisme.

La troisième version de ce décret, signée le 24 septembre, interdisait de façon permanente le franchissement des frontières américaines aux ressortissants de sept pays (Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie, Corée du Nord et Tchad) et suspendait l’entrée dans le pays de responsables gouvernementaux vénézuéliens.

Le texte avait été suspendu par un juge de Hawaï, estimant que le texte peinait à démontrer en quoi l’entrée autorisée à plus de 150 millions de ressortissants étrangers des pays visés «  nuirait aux intérêts des Etats-Unis ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous