Accueil Monde Proche-Orient

Yémen: Saleh tué, les Houthis triomphent à Sanaa

L’ex-président yéménite venait de trahir son alliance avec les rebelles Houthis. Ceux-ci l’ont tué. La guerre au Yémen, toujours plus complexe, reste sans issue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Gouverner le Yémen, avait-il un jour dit, « c’est comme danser avec des têtes de serpents ». Ali Abdallah Saleh, l’ancien président yéménite, qui avait fait une alliance avec les rebelles Houthis après son éviction de 2012, a été tué dimanche par ces mêmes Houthis, courroucés par ce qu’ils ont considéré comme une trahison de leur ex-allié, qui venait en effet, quelques jours plus tôt, de tendre publiquement la main à l’Arabie saoudite, qui guerroie au Yémen contre les Houthis depuis 2015. La disparition de cet acteur clé rebat les cartes dans le conflit qui déchire le pays depuis quatre ans.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs