Accueil Économie Consommation

Comment les Belges changent peu à peu leur consommation de viande

L’opération « Dagen zonder vlees » n’aura pas lieu l’année prochaine au nord du pays. Qu’à cela ne tienne : le steak se prend un four dans l’ensemble du pays. Tant mieux pour l’environnement et la santé, clament les uns. Gare aux messages contre-productifs, avertissent les autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Souvenez-vous, cela remonte à février-mars dernier : appel a été lancé à réduire votre consommation de viande durant 40 jours pour le bien de la planète. Pour la première fois, l’opération flamande Dagen zonder vlees (Jours sans viande) s’est invitée au sud du pays, avec un écho médiatique certain. Mais pas aussi fort qu’au nord. De l’autre côté de la frontière linguistique, l’initiative citoyenne a connu un succès grandissant depuis sa naissance en 2011, au point d’attirer 110.000 participants cette année, dont une centaine de personnalités des médias. Pourtant, surprise, les organisateurs débranchent la prise pour 2018. Voire pour toujours. « Nous avons le sentiment que notre message à modérer la viande dans l’assiette a été largement répandu et partagé en Flandre. Nous souhaitons rester frais, ne pas nous répéter, justifie Marieke Dilles, porte-parole de Dagen zonder vlees. Si nous décidons de réitérer l’opération, ce sera sous une autre forme. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs