Afghanistan: Kaboul se prépare à l’évacuation des Américains

TOPSHOT-AFGHANISTAN-CONFLICT
Ursula von der Leyen et Charles Michel, ce mardi, à la conférence des présidents, au Parlement européen à Bruxelles.
Le Parlement européen a tancé von der Leyen et Michel suite à leur querelle après l’incident protocolaire d’Ankara et de trouver une solution pour parler d’une seule voix sur la scène internationale.
Une rivalité malsaine a éclaté au grand jour, entre la présidente de la Commission Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen Charles Michel - ici lors du sommet européen du 25 mars.
Mme Von der Leyen, présidente de la Commission européenne et M. Michel, président du Conseil européen, sont en quête d’un «modus vivendi».
La déclaration de Mario Draghi marque un tournant dans les relations avec la Turquie.
Protocolaire, le fait qu’il n’y ait que deux sièges, occupés sans coup férir par Charles Michel et Recep Tayyip Erdogan, excluant Ursula von der Leyen? Curieusement, lorsque les présidents de la Commission et du Conseil étaient deux hommes (Juncker et Tusk, en novembre 2015), il y avait trois sièges...
TURKEY-EU_
Michel et Erdogan s’asseyant sans hésitation dans les deux seuls fauteuils disponibles, tandis que Mme von der Leyen reste là, debout, un instant, cherchant sa place...
Messieurs Michel et Erdogan prennent place, sans hésitation, côte à côte, dans les deux seuls fauteuils disponibles, tandis que Mme von der Leyen reste debout, un instant, cherchant sa place.
TURKEY EU DIPLOMACY
Des représentations du drapeau et du président français ont été brûlées ce lundi devant l’ambassade de France à Bagdad, en Irak.
Pour Recep Tayyip Erdogan - ici, le 7 août devant la mosquée Sainte-Sophie -, le traité de Sèvres est un épouvantail régulièrement agité pour justifier les coups d’éclat de sa politique étrangère.
Le président Recep Tayyip Erdogan sur le site de construction d’un hôpital contre le Covid-19, le 9 mai dernier à Istanbul.
epaselect TURKEY SYRIA MIGRATION REFUGEE​S CRISIS
De gauche à droite
: Josep Borrell, le chef de la diplomatie de l’UE
; Charles Michel, président du Conseil européen
; Recep Tayyip Erdogan, le président turc
; et Mavlut Cavusoglu, son ministre des Affaires étrangères.
Atmeh, nord-ouest de la Syrie, à la frontière turque close. Les réfugiés s’y entassent...
Migrants et réfugiés continuent à s’entasser à la frontière turco-grecque
: «
La Turquie ne nous autorise pas à rester, l’Europe ne nous autorise pas à entrer. On est coincés
».
TURKEY-POLITICS-CONFLICT
TOPSHOT-GREECE-SYRIA-TURKEY-CONFLICT-MIGRATION
Selon le communiqué dramatique de l’ONU, près d’un million de personnes ont été déplacées depuis le 1
er
 décembre, dont une grande majorité de femmes et d’enfants, «
traumatisés et obligés de dormir dehors dans des températures glaciales
».