Accueil Monde Proche-Orient

La rue palestinienne en colère après la décision de Trump: «C’est une déclaration de guerre»

À Ramallah, siège de l’Autorité Palestinienne, c’est la stupeur et la colère qui dominent après l’annonce de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Ramallah

J érusalem, 14,63 km. » Planté au milieu de la place Al-Manara, un petit panneau indique la distance exacte qui sépare la ville trois fois sainte de Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne. Sans un regard pour l’écriteau de fortune, les passants marchent d’un pas rapide et se fraient un passage entre les gouttes sur la place centrale de Ramallah. C’est depuis Al-Manara que partent les manifestations. Le rassemblement annoncé par les factions palestiniennes pour protester contre la volonté de Donald Trump de déplacer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem a été annulé ce mercredi pour cause de pluie diluvienne. Mais le froid hivernal ne calme pas les ardeurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lacourt Anne, mercredi 6 décembre 2017, 21:36

    Son orangeness ferait beaucoup mieux de s'occuper convenablement des E-U, au lieu de se meler de ce qui ne le regarde pas juste pour foutre le bordel.

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs