Accueil Société Régions Bruxelles

«Europe, honte à toi!»: 45.000 indépendantistes catalans manifestent à Bruxelles (direct)

Le rassemblement devrait prendre fin vers 15h30-16h sur la place Jean Rey, à Etterbeek.

Temps de lecture: 2 min

Des milliers de Catalans se sont élancés jeudi matin dans les rues de Bruxelles pour demander à l’Union européenne de respecter le peuple catalan. Le cortège a démarré avec un peu de retard depuis l’esplanade du Cinquantenaire, peu avant 12h00.

4264399083417434552

Ces Catalans ont rejoint la capitale belge pour répondre à l’appel de l’Assemblée nationale catalane (ANC) et de l’association Òmnium Cultural, deux associations indépendantistes catalanes. Sous le slogan «Debout, l’Europe» ("Despierta, Europa"), les manifestants demandent à l’Union européenne de «respecter» la Catalogne, alors que Madrid a destitué le gouvernement catalan après qu’il eut déclaré l’indépendance de la région espagnole.

Les organisateurs du rassemblement avaient annoncé une participation de quelque 20.000 personnes. Selon les chiffres publiés par la police vers 12h40, ils étaient 45.000 dans les rues de la capitale.

Après avoir pris d’assaut les hôtels bruxellois, les participants se sont rassemblés dans le parc du Cinquantenaire dès 10h00. Plusieurs familles avec enfants sont de la partie, qui se déroule dans le calme jusqu’ici.

Drapeaux catalans.... flamands, et belges

Aux côtés des milliers de drapeaux catalans, on peut apercevoir quelques drapeaux flamands et belges. Des personnes distribuent des pins ornés des deux drapeaux catalan et flamand. «Puigdemont, notre prochain président», scandent certains.

Une délégation de la N-VA composée d’une dizaine de membres est présente. Jan Peumans, le président du parlement flamand, en fait partie.

Le cortège a démarré de l’esplanade du Cinquantenaire peu avant 12h00. La manifestation doit se poursuivre ensuite avenue de la Renaissance, avenue de Cortenbergh, rue Stevin et chaussée d’Etterbeek. Le rassemblement devrait prendre fin vers 15h30-16h sur la place Jean Rey, à Etterbeek.

La police demande de privilégier le métro pour circuler autour de Mérode et dans le quartier européen. Quelques lignes de bus et tram sont déviées ou limitées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par max Duchemin, vendredi 8 décembre 2017, 12:00

    De facto, ce qui est honteux en cette mobilisation indépendantiste de non sens sur un sol démocratique, c'est de voir avec qu'elle "rage idéologique" une minorité d'individu séparatiste Catalans voudrait faire changer les règles démocratiques en leur faveur, à savoir: rependre leur "venin viscéral" à tout le peuple Catalan afin de leur permettre sans la moindre impunité juridique: de casser de la Constitution Espagnole (= Catalane), de l' Etat de droit démocratique , d'élargir une fracture sociétale, la fuite d'autres entreprises, la malversations de fond public, ('et j'en passe) , et ce, sous l'admiration d'un lâche ex-président (auto proclamé) déchu par la Justice Catalane (cf au fugueur Puigdemont) avec l'appui de ses nauséabonds "pots" du NVA et VB... CQFD!

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 8 décembre 2017, 11:08

    Mais pourquoi demander à l'Europe ce qu'elle ne peut pas faire juridiquement? C'est pourtant simple: le brexit n'a été décidé que par le Royaume Unis et l'Europe n'avait pas le pouvoir d'organiser le vote. Par contre après le brexit, c'est l'Europe qui est compétente juridiquement pour négocier les conséquences de ce brexit. Ici aussi, ce n'est que l'Espagne qui peut organiser le vote, ce qui a été fait et prévu pour le 21/12 et l'Europe n'a rien à voir ou à dire à ce sujet.

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 7 décembre 2017, 17:01

    Les riches indépendantistes qui ne veulent plus de la solidarité nationale et qui jouent les pauvres victimes... c'est comme les Flamands ..... kifkif pareil...à gerber !

  • Posté par Henri DELAVAL, jeudi 7 décembre 2017, 15:57

    Quand j'entends une indépendantiste dire qu'il n'y a pas de liberté et de liberté de pensée en Catalogne cela me laisse perplexe. J'y vais au moins 3 fois l'année rendre visite à ma fille qui habite Barcelone depuis 21 ans. Elle qui vite là n'a jamais ressenti ce que ces personnes dénoncent. C'est du BOURRAGE de crâne par les politiciens catalans. C'est du même acabit que la NVA lorsqu'elle critique les wallons (fainéants, profiteurs...)

  • Posté par Coulon Michel, jeudi 7 décembre 2017, 15:08

    la vraie democratie c'est de tenir compte de l'avis de tous les espagnols

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs