Accueil Opinions Cartes blanches

Cancer du pancréas: le cancer oublié?

Au moment de la découverte d’un cancer du pancréas, il est souvent trop tard pour songer à une guérison définitive. Pourtant, malgré le taux de mortalité élevé, on ne parle pas assez de cette maladie. Plusieurs actions concrètes sont à adopter.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Chaque année, plus de 1.500 Belges sont atteints d’un cancer du pancréas. Dans la vaste majorité des cas, le cancer du pancréas s’est déjà étendu à d’autres organes et le patient décède peu de temps après le diagnostic, avec une espérance de vie réduite à moins de 6 mois. Ce qui fait du cancer du pancréas l’un des cancers au taux de mortalité le plus élevé. Seul un patient sur dix chez qui la maladie a été diagnostiquée ne présente pas encore de métastases. Ce sont uniquement ces patients-là qui ont une chance de guérison définitive, à condition de subir une opération. Et pourtant, on parle étonnamment peu de cette maladie. A titre de comparaison, 615 personnes ont été tuées sur le réseau routier belge en 2014, soit deux fois moins que le nombre de cas annuels de cancer du pancréas. Ce qui n’empêche pas la sécurité routière d’être, à juste titre, un sujet d’attention quasiment permanent pour les politiques et les journalistes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs