Accueil Belgique Politique

Pas d’Euro 2020 à Bruxelles: «La difficulté était de construire ce stade bruxellois sur la Flandre», selon Leterme

L’ancien Premier ministre regrette un « fédéralisme d’obstruction » en Belgique, plutôt qu’un « fédéralisme de coopération ».

Temps de lecture: 1 min

L a difficulté du stade national était de construire ce stade bruxellois en partie sur une autre région, c’est-à-dire la Flandre », a jugé ce vendredi matin Yves Leterme sur Bel RTL. Selon l’ancien Premier ministre, aujourd’hui enquêteur en chef à l’UEFA, pour organiser une compétition aussi complexe que l’Euro, « tenir le timing est crucial », ce que n’a pas su faire la Belgique. « Il y avait déjà eu une remise de délais, mais l’UEFA a perdu patiente », a-t-il constaté.

L’ancien premier ministre déplore le fonctionnement de la Belgique fédérale : « Le fédéralisme n’est pas un fédéralisme de coopération mais un fédéralisme d’obstruction ».

Il note également que l’absence d’Euro 2020 à Bruxelles est « très dommage pour l’image de la Belgique. Il y a le manque à gagner et le manque de prestige d’une part, mais cela restera aussi comme une grande question : ‘Pourquoi Bruxelles ne fait pas partie de cette grande fête ?’ », a-t-il regretté.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Gilles Claudy, vendredi 8 décembre 2017, 11:49

    Leterme a raison. Il tackle la NVA sans la nommer. Mais demander à ce parti dont le fond de commerce est l'indépendance de la Flandre de valider un stade national donc belge donc bilingue, sur le territoire flamand, c'est de la provocation indirecte. A se demander même si ça n'a pas été fait exprès pour les affaiblir...

  • Posté par Gilles Claudy, vendredi 8 décembre 2017, 11:48

    Leterme a raison. Il tackle la NVA sans la nommer. Mais demander à ce parti dont le fond de commerce est l'indépendance de la Flandre de valider un stade national donc belge donc bilingue, sur le territoire flamand, c'est de la provocation indirecte. A se demander même si ça n'a pas été fait exprès pour les affaiblir...

  • Posté par Buffin Monique, vendredi 8 décembre 2017, 11:46

    Leterme? Un hyppocrite! Il a arrimé le NVA au CD&V pour faire passer le projet d'une Flandre indépendante. Vlaanderen eerst! La plus grande crise politique belge c'est lui. Maintenant, il déplore qu'il n'y a pas de coopération en prenant l'opinion publique à témoin. Dans un couple qui veut se séparer, il y aura toujours des coups bas en accusant l'autre. Le (non-)fonctionnement de ce pays est le résultat de politiciens qui se rêv(ai)ent d'être césar sur leur territoire.

  • Posté par lambert alain, vendredi 8 décembre 2017, 11:15

    Heu, Je pensais qu'il s'agissait d'un stade national et non d'un stade "bruxellois". Est-ce que la Flandre (et son territoire) ne se trouve plus en Belgique? Donc pourquoi ne pas ériger un stade national en Flandres? Si le projet n'a pas abouti avec la pression de l'Euro 2020, autant dire qu'il ne verra jamais le jour.

  • Posté par Philippe Pasman, vendredi 8 décembre 2017, 9:41

    n'y a t'il pas d'autre priorités pour Bruxelles?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une