Accueil Belgique Politique

Mathilde et l’Unicef en Éthiopie: cibler les nouveau-nés pour lutter contre la mortalité infantile

Première journée pour la délégation belge en Éthiopie.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Après une nuit dans l’avion, la délégation belge emmenée par la reine Mathilde et l’Unicef-Belgique est arrivée, lundi matin, à Addis Abeba. Première étape du jour pour la reine, au programme chargé : une rencontre avec le vice-président de la Région d’Oromia. Une rencontre politique, non pas pour représenter la Belgique, mais pour relayer les messages et les projets de l’Unicef, dont Mathilde est présidente d’honneur pour la Belgique. L’occasion d’évoquer, notamment, l’enregistrement des enfants dans le pays. La loi prévoyant cette inscription à la naissance n’a été votée qu’en 2012 et elle sera obligatoire en 2017. Seuls 7 % des enfants sont actuellement enregistrés en Éthiopie, ce qui pose différents problèmes, pas seulement statistiques : un enfant non enregistré n’a pas d’existence juridique, et n’a donc pas de droit, comme celui d’être protégé et défendu en cas de maltraitance.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs