Accueil Monde Afrique

14 Casques bleus tués lors d’affrontements dans l’est de la République démocratique du Congo

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit « indigné » de « la pire attaque contre des Casques Bleus dans l’histoire récente de l’Organisation ».

Temps de lecture: 2 min

Quatorze Casques bleus ont été tués jeudi soir lors d’affrontements dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué vendredi la Mission de l’ONU en RDC (Monusco).

Selon la Monusco, de présumés rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) ont mené jeudi soir une attaque contre une base de Casques bleus à Semuliki, dans le territoire de Beni (nord de la province du Nord-Kivu), ce qui a mené à des combats qui ont également impliqué les Forces armées de la RDC (FARDC, l’armée gouvernementale congolaise).

De premiers rapports font état de la mort de 14 Casques bleus et de cinq soldats des FARDC. Cinquante-trois autres Casques bleus ont été blessés.

La Monusco et les FARDC «  coordonnent une réponse conjointe » à cette attaque, a précisé la mission onusienne dans un communiqué.

« La pire attaque »

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est déclaré «  indigné » vendredi dans un tweet par l’attaque meurtrière dans la nuit contre des Casques bleus de la force Monusco en République démocratique du Congo.

«  C’est la pire attaque contre des Casques bleus de l’ONU dans l’histoire récente de l’Organisation », a affirmé de son côté le porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric, également sur Twitter.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une