Accueil Monde Afrique

En RD Congo, l’attaque la plus meurtrière contre la force de l’ONU

L’assaut contre une base de la Monusco par de présumés rebelles ougandais coûte la vie à 14 Casques bleus tanzaniens

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Une base importante de la Monusco a été attaquée jeudi soir dans le nord-est du Congo par de présumés rebelles ougandais musulmans des ADF (Allied Democratic Forces) qui voulaient en prendre le contrôle. L’information a été rendue publique vendredi après-midi par Jean-Pierre Lacroix, le Secrétaire général adjoint des Nations unies pour les opérations de maintien de la paix dans le monde. «  C’est la pire attaque contre des soldats de la paix des Nations unies dans l’histoire récente de l’organisation  », a réagi le Secrétaire général Antonio Guterres.

Située à Semuliki, à 30 km de Beni (Nord-Kivu) sur la route Mbau-Kamango, la base abrite une brigade d’intervention de la Monusco. Les rebelles ougandais se sont cependant heurtés à une résistance des casques de bleus, rapportent des sources militaires sur place reprises par radio Okapi. Le 8 octobre dernier, les mêmes rebelles ADF avaient massacré 26 civils sur la route Mbau-Kamango.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs