Accueil Opinions Éditos

Le Brexit, la facture d’une hallucination collective

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

L’accord intermédiaire difficilement conclu entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sur les termes de leur divorce démontre déjà deux réalités spectaculaires. Madame May a dû accepter toutes les exigences posées depuis le début par l’UE des 27. Les dirigeants britanniques avaient concentré leur énergie et leurs débats internes sur le sujet qui leur paraissait le plus symbolique (la note du divorce) pour se rendre compte, dans les derniers jours, que c’est la question irlandaise qui est l’enjeu le plus complexe et le plus existentiel de la sortie de l’UE. Enfin, les Britanniques ont compris trop tard que même sans esprit de vengeance, les Européens ne pouvaient leur concéder grand-chose.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Jean-Claude LEFEBVRE, vendredi 2 mars 2018, 15:47

    Comme De Gaulle avait raison, lui qui par deux fois s'est opposé à l'entrée du RU dans l'UE! C'était un visionnaire....

  • Posté par Francis Debrie, dimanche 10 décembre 2017, 17:27

    Arrêtons ce marchandage politique, cessons de perdre du temps et de l'énergie, brexit = règle de l'OMC.

  • Posté par Pierre Lison, dimanche 10 décembre 2017, 14:08

    Hallucination collective ? Et si c'était l'Europe qu'ON nous ont faite qui l'était ?

  • Posté par Philippe Bernard, lundi 11 décembre 2017, 2:30

    koi ?

  • Posté par Charles Reno, dimanche 10 décembre 2017, 12:02

    On est tous fous! La chose a commencé par le Brexit mais a été suivie en Colombie (le refus au plan de paix), a culminé aux USA (faut-il nous rappeler de Trump?) et continué en Espagne (la Catalogne). De véritables illuminati proposent des choses insensées et arrivent à ce que beaucoup de suiveurs se jettent derrière eux. Mais personne ne s'occupe de calculer les coûts. Qui va payer les pots cassés? Ceux de toujours.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs