Accueil Société Régions Liège

Ans: Dumoulin Aero vers l’industrie 4.0

La société va investir 4 millions d’euros

Temps de lecture: 2 min

Dumoulin Aero, entreprise ansoise spécialisée dans la confection de pièces pour l’aéronautique, va investir dans les trois ans à venir 4 millions d’euros pour automatiser une partie de sa production et passer ainsi à une industrie 4.0 lui permettant d’une part d’augmenter sa compétitivité et d’autre part de faire face à la pression des constructeurs tels qu’Airbus, Embraer ou Bombardier, ses principaux clients, a annoncé mercredi Geoffreoy-Vincent Cammermans, administrateur délégué de l’entreprise.

Créée pour l’armurerie liégeoise, l’entreprise a pris un véritable essor en fabriquant, dès 2002, des pièces pour Asco Industrie, leader mondial spécialisé dans les bords d’attaque d’ailes d’avion. Au fil des ans, la société ansoise a acquis de l’expérience et son chiffre d’affaires s’en est ressenti.

Un premier tournant a été enclenché en 2013 avec l’entrée dans le capital de Meusinvest qui devient actionnaire à raison de 35 %, le restant des parts étant détenu par les frères Cammermans.

L’entreprise a alors déménagé dans ses actuels bâtiments et investi dans de nouvelles machines pour un total de 5 millions d’euros, des investissements qui ont offert à Dumoulin Aero encore plus de crédibilité dans le secteur aéronautique, lui permettant au passage d’enregistrer une croissance de 30 % tant en 2015 qu’en 2016.

Afin d’augmenter sa compétitivité et faire face à la pression constante des constructeurs, l’entreprise liégeoise va opérer un second tournant à 180° en automatisant ses outils de productions afin de fonctionner 24 h/24, 7 j/7. « L’automatisation est un passage obligé afin de faire face aux commandes et aux contrats que nous espérons décrocher dans les prochaines semaines auprès de Bombardier sachant que notre carnet de commandes est déjà assuré pour les cinq prochaines années », assure M. Cammermans.

Pas de licenciement

Cette automatisation, via des robots qui effectueront toute une série de tâches actuellement réalisées par la trentaine d’hommes employés au sein de l’entreprise, n’entraînera pas de licenciement, l’entreprise s’engageant à former son personnel afin que celui-ci maîtrise les nouveaux outils .

L’entreprise produit annuellement 400.000 pièces dans sa gamme de 650 références. Elle espère, grâce à cette automatisation qui sera mise en place dès le premier semestre 2018, essentiellement au niveau des bords d’attaque d’ailes d’avion, doubler sa production et connaître à nouveau une croissance à deux chiffres tant en 2018 que 2019.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo