Des bornes pour compter les vélos

Dans cet article
Des bornes pour compter les vélos

La première borne de comptage de vélos a été inaugurée en septembre dernier rue de la Loi à l’initiative du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SP.A.). Mais ce n’était qu’un début puisque neuf autres bornes seront installées de part et d’autre de Bruxelles d’ici au printemps 2018.

La borne, qui compte et enregistre automatiquement le flux de vélos qui passe sur la piste cyclable, a pour but d’encourager les gens à prendre leur vélo et de sensibiliser les automobilistes. La borne permet également de récolter des données objectives sur le nombre de cyclistes à Bruxelles. Les écrans du compteur affichent ainsi en temps réel d’une part le nombre de cyclistes journaliers qui sont passés par là et d’autre part le nombre total de passage cycliste sur l’année. Toutes les informations liées à ces nouvelles bornes vélos seront disponibles via la plateforme Open Data de la Région bruxelloise.

L’utilité des bornes de comptage de vélos a déjà été prouvée dans plusieurs villes belges dont Anvers, Gand et Malines, où les premières bornes sont déjà apparues dès 2013. « Les exemples dans différentes autres villes européennes et belges démontrent l’utilité des compteurs vélo en termes de sensibilisation et motivation des cyclistes, explique Pascal Smet. Ils renforcent le sentiment de communauté parmi les cyclistes et montrent aux automobilistes que de nombreuses personnes ont fait un choix conscient pour une mobilité différente à Bruxelles au lieu d’être au quotidien dans les embouteillages. »

Une évolution sur la durée

L’installation de ces nouveaux compteurs s’inscrit d’ailleurs dans la campagne régionale Bike for Brussels qui vise à encourager l’usage de la petite reine dans l’agglomération bruxelloise. Par ailleurs, les associations de cyclistes bruxelloises, qui travaillent avec Bruxelles Mobilité afin de faire de Bruxelles une ville plus attrayante pour les cyclistes, se réjouissent unanimement à l’égard de ces nouveaux compteurs. « Pro Velo compte depuis des années le nombre de cyclistes dans la région et l’observatoire du vélo constate chaque année une augmentation spectaculaire, déclare Remco Ruiter, directeur de l’association Pro Velo. Soutenir cette tendance et la valoriser visiblement est une très bonne chose. »

Depuis le mois de septembre, la borne de la rue de la Loi a déjà comptabilisé plus de 120.000 vélos, ce qui équivaut à environ 1.500 vélos par jour. Les autres bornes seront installées le long des différents itinéraires cyclables de Bruxelles, y compris le long du canal, sur l’avenue de la Couronne et sur le boulevard Général Jacques, lorsque la nouvelle piste cyclable séparée du trafic sera réalisée.

20% de vélos en plus en 2020

Selon l’observatoire du vélo, le nombre de cyclistes sur les routes bruxelloises a doublé entre 2015 et 2017. De nombreux facteurs tels que l’environnement, l’aménagement de pistes cyclables séparées et l’encombrement croissant des routes de la ville y auraient contribué. Avec entre autres l’aide de la campagne Bike For Brussels, l’observatoire du vélo prévoit que le nombre de cyclistes augmentera encore de 20 % d’ici à 2020. Dans plusieurs études, l’observatoire du vélo a aussi constaté que les améliorations destinées aux cyclistes réduiraient de 45 % le trafic automobile et rendraient les transports publics plus rapides. Mais une réelle conscientisation et un changement de mode de vie restent nécessaires pour améliorer encore l’utilisation du vélo à Bruxelles.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Urbanisme|Lois et règlements|Bruxelles (Bruxelles-Capitale)
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite