Accueil Sciences et santé

Le tigre de Tasmanie était condamné bien avant l’arrivée de l’homme

Temps de lecture: 1 min

Le tigre de Tasmanie était condamné bien avant que l’homme ne commence à le chasser : la diversité génétique de l’animal s’est dégradée il y a plus de 70.000 ans, bien avant l’arrivée des premiers hommes en Australie, ont annoncé mardi des chercheurs. Une équipe scientifique a réalisé le séquençage du génome de l’animal grâce à un spécimen de bébé tigre, en fait un marsupial également connu sous l’appellation thylacine, conservé depuis une centaine d’années dans un bocal.

L’animal était très répandu dans toute l’Australie continentale avant sa disparition il y a environ 3.000 ans, probablement à cause de la sécheresse. Il a résisté plus longtemps dans l’île méridionale de Tasmanie, jusqu’en 1936. A cette date, le dernier spécimen connu est mort dans un zoo de Hobart. Les autres tigres de l’île avaient été exterminés par la chasse intensive.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs