Accueil Économie Télécoms

Pourquoi Proximus arrête son service de télégramme

Proximus arrête le 29 décembre ce service vieux de 170 ans

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Vous pensiez qu’il avait disparu depuis longtemps, emporté par le tourbillon d’innovations dans le monde des télécommunications : fax, email, SMS, Whatsapp, Messenger… Et bien non, le télégramme vit encore. Ou plutôt vivote. Discrètement. Proximus continue à proposer ce service à une poignée de clients sans vraiment le pousser. Mais si vous voulez expérimenter ce mode de communication au parfum désuet, il ne vous reste plus que quelques jours. Le 29 décembre, Proximus tire un trait définitif sur celui-ci, après plus de 170 ans de bons et loyaux services.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs