Belfius veut se «marier» avec Proximus

© Belga
© Belga

Le patron de la banque Belfius verrait bien son entreprise se « marier » avec Proximus, une offre qui a jusqu’ici été rejetée par l’entreprise de télécoms. Le CEO de la banque détenue à 100 % par les pouvoirs publics l’a expliqué lui-même lundi, rapportent L’Echo et De Tijd mardi.

« J’ai fait une première proposition de mariage à Dominique Leroy (CEO de Proximus, ndlr) il y a quelques mois, mais elle m’a opposé une fin de non-recevoir. Comme je suis quelqu’un qui ne rend pas facilement les armes et que j’ai de la patience, je reviendrai à la charge », a précisé Marc Raisière. « Il y a une vraie plus-value pour nous à nouer des synergies et des partenariats forts et stratégiques avec le monde des télécoms », ajoute-t-il.

Pas dans les plans de Belfius

Contactée par le journal, Dominique Leroy s’est refusée à commenter la nouvelle, lâchant qu’en tout cas, « Proximus n’a pas l’intention de se lancer dans des produits bancaires ». Alexander De Croo (Open Vld), ministre de tutelle des télécoms, dit de son côté ne « rien avoir contre certaines synergies », mais précise que « les cartes sont entre les mains du management pour ce genre de rapprochement ».

Sur le même sujet
JournauxBelfius
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous