Accueil Monde

Mindhunter

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

C’est un des derniers bébés de Netflix. Et il y a du beau monde derrière. Créée par Joe Penhall et réalisée par David Fincher, « Mindhunter » renouvelle le polar en s’inscrivant dans l’Histoire. Nous sommes en 1977 et les serial killers n’existent pas encore. Du moins, ils n’ont pas été reconnus comme tels. L’idée vient des agents du FBI Holden Ford et Bill Tench qui, à force d’interroger des meurtriers violents et récidivistes, vont tenter de cerner leur personnalité et établir une méthode pour mieux résoudre certaines affaires délicates. C’est le tout début de la psychologie criminologique et du profilage criminel qui est raconté ici avec brio par Joe Penhall, homme de théâtre et scénariste dont « Mindhunter » est la troisième série. Une série où l’on découvre qu’il y a peu de temps encore, on considérait que l’assassin agissait comme tel parce qu’il était fou ou mauvais par nature. En réalité, y a une ligne fine entre le bien et le mal, voire entre le meurtrier psychopathe et le flic à la fascination morbide qui le poursuit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs