Accueil Médias

Comment sortir «l’Avenir» du pétrin

Personnel et direction de « l’Avenir » ont été entendus par les politiques wallons. Tous partis confondus, ils plaident pour une sortie du groupe de Nethys et un portage public provisoire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

La situation des Editions de L’Avenir suscite une grande inquiétude au sein de la classe politique wallonne. Un sentiment attisé ces derniers jours par les alertes lancées par le personnel de l’entreprise, dont les journalistes, et par une lettre ouverte peu banale adressée, le 6 décembre, par le comité de direction aux administrateurs de Nethys, filiale de l’intercommunale Publifin et propriétaire de la société d’édition.

Le tableau dressé par ces acteurs du dossier est particulièrement sombre. Il s’étend notamment sur « quatre années de vie commune avec Nethys (qui) ressemblent, à plusieurs égards, à celles qui, généralement, précèdent un divorce. » Au nom de la viabilité économique de l’outil, de l’emploi et du pluralisme de la presse écrite, le message de l’entreprise a bénéficié de relais politiques unanimes ce mardi en commission des Affaires économiques du Parlement wallon.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs