Accueil Monde États-Unis

Le chef de la diplomatie américaine à Kim Jong-Un: «Parlons de la météo si vous voulez mais rencontrons-nous»

Rex Tillerson, jusqu’ici très ferme sur d’éventuelles négociations, se dit prêt à rencontrer la Corée du Nord « sans condition préalable ».

Temps de lecture: 2 min

Les États-Unis ont dit mardi être prêts à entamer des discussions avec la Corée du Nord « sans condition préalable », même s’ils restent déterminés à obtenir par tous les moyens, y compris militaires, que Pyongyang renonce à l’arme nucléaire.

« Il n’est pas réaliste de dire ‘nous allons discuter avec vous seulement si vous venez à la table des négociations prêts à abandonner votre programme’» nucléaire, a dit mardi Rex Tillerson lors d’une conférence à Washington. «  Ils ont bien trop investi là-dedans », a-t-il estimé. « Nous sommes prêts à discuter dès que la Corée du Nord voudra discuter ».

Changement de stratégie

Jusqu’ici, l’administration de Donald Trump avait toujours affirmé que d’éventuelles futures négociations avec la Corée du Nord ne pourraient se tenir, à terme, qu’à condition d’avoir comme objectif la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

« Rencontrons-nous, parlons de la météo si vous voulez, ou discutons pour savoir s’il faut une table carrée ou ronde si c’est ce qui vous fait plaisir. Mais au moins voyons-nous face à face et ensuite on pourra commencer à établir une feuille de route de ce vers quoi nous voudrions aller », a-t-il encore détaillé.

Au même moment, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a lui alimenté la guerre des mots de ces derniers mois, en faisant connaître son intention de faire de son pays « la puissance nucléaire et militaire la plus forte au monde ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une