Accueil Belgique

Guerre ouverte entre le patron de «L’Avenir» et son actionnaire Nethys

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

C’est la guerre ouverte entre Eric Schonbrodt, patron de L’Avenir, et son actionnaire. Le Soir a pris connaissance d’une lettre envoyée par le comité de direction aux administrateurs de Nethys et Publifin qui montre à quel point le divorce est consommé entre eux deux. Il dresse un constat amer : « Depuis quatre ans, les espoirs d’un objectif stratégique n’ont pas été rencontrés. Chaque entité du groupe travaille dans son pré carré, sans véritable synergie, faute de gouvernance pragmatique, faute de stratégie créative, faute de vision collective. L es possibilités de synergie naturelles entre différentes entités du groupe se sont révélées pauvres et peu porteuses de valeurs ajoutées ». Des propos qui donnent raison à ceux qui, il y a quatre ans, mettaient en doute la pertinence de la stratégie Nethys, estimant que le rachat d’un journal par un opérateur télécom ne faisait guère de sens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs