Euro de natation en petit bassin: Fanny Lecluyse confiante malgré une préparation compliquée par un vol d’avion annulé

Euro de natation en petit bassin: Fanny Lecluyse confiante malgré une préparation compliquée par un vol d’avion annulé

La Mouscronnoise commencera par le 50m brasse. Dimanche, elle aura la lourde tâche de défendre son titre européen du 200m brasse conquis à Netanya en 2015. «Je me suis bien préparée, ma condition est bonne», a déclaré mardi Lecluyse.

L’arrivée de la délégation belge dans la capitale danoise a été pour le moins chaotique. Lundi, le vol des nageurs et de leurs entraîneurs vers le Danemark a été annulé suite aux mauvaises conditions climatiques à l’aéroport de Zaventem. Les nageurs ont attendu quatre heures dans l’avion avant de voir leur vol être annulé. Ils se sont alors réfugiés à la piscine de Zaventem pour un séance d’entraînement improvisée avant de regagner un hôtel près de Charleroi, d’où ils ont finalement décollé mardi matin.

Une préparation loin d’être idéale, donc. «Les derniers jours, ils nous faut du repos. Ici ce n’était pas trop le cas», a commenté Lecluyse. «Pour un 50m, il faut du repos pour bien être explosif. Maintenant, on fait avec. On a eu une journée et demi très fatigante. J’espère que demain la forme sera là, donc on verra bien.»

A Netanya, en 2015, Lecluyse avait décroché deux médailles. L’or du 200m brasse et l’argent du 50m brasse. «L’objectif, comme toujours, c’est de battre ses meilleurs temps. Et c’est sûr que des médailles seraient une belle récompense. Normalement, on part toujours quatre jour en avance. Là nous somme arrivés ce matin. Ce n’est pas du tout idéal pour bien performer, mais je ne stresse pas, car je ferai de mon mieux et j’ai confiance dans le travail que j’ai fait.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous