Charles Michel à la N-VA: «Je ne laisserai personne torpiller le pacte énergétique»

© Belga / Jasper Jacobs
© Belga / Jasper Jacobs

J e ne laisserai personne torpiller le pacte énergétique. » Le Premier ministre Charles Michel veillera à l’exécution loyale et de bonne foi de la loi qui prévoit la sortie nucléaire en 2025 et de l’accord de gouvernement, indique-t-il dans un communiqué de presse. Une réponse – sans la citer – à la N-VA, qui a indiqué hier lors de l’émission Terzake qu’elle s’opposerait en Flandre et au fédéral à la version actuelle du pacte.

« L’objectif reste, ainsi que la Belgique s’y est engagée, de sortir du nucléaire. Nous l’avons rappelé dans l’accord de gouvernement et je l’ai réaffirmé au Parlement.

Tout doit être mis en œuvre pour respecter nos engagements :

– garantir la sécurité d’approvisionnement énergétique

– atteindre les objectifs climatiques

– assurer un prix de l’énergie abordable pour les familles et la compétitivité de nos entreprises.

Le document préparé par les ministres de l’énergie constitue une base de travail utile qui doit nous permettre de progresser en vue de la conclusion d’un pacte énergétique.

Le statu quo et l’absence de pacte ne sont en aucun cas une option. Le statu quo signifie à terme un risque de blackout et de hausse non maîtrisée des factures pour les familles et les entreprises.

Il faut au contraire travailler sur ce document, le développer, le préciser, en faire le socle crédible de la politique énergétique des 30 prochaines années. Il faut agir avec responsabilité.

J’invite tous les acteurs politiques de la majorité et de l’opposition ainsi que les acteurs économiques et de la société civile à faire preuve de responsabilité et à éviter les simplismes et les caricatures.

Le point sera discuté pour la première fois au conseil des ministres restreint ce jeudi 14 décembre. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous