Accueil Monde

Poésie de rue: le palmarès

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

En 2016, l’INED (Institut National d’Etudes Démographiques) a répertorié 1.600 injures adressées à des femmes de 15 à 75 ans en France, par des inconnus, masculins dans 75 % des cas. Voici les cinq qui ont la cote dans la rue.

1. Salope : la favorite (24 % des plus utilisées). Composée des mots « sale » et « huppe » (petit oiseau qui enduit son nid d’excréments d’animaux), la salope est donc deux fois sale.

2. Pute : 24 % des 15-29 ans contre 7 % des plus de 60 ans. Une figure, note l’INED, qui « stigmatise le désir féminin et l’oppose à l’image mythique de la femme vertueuse. »

3. Sale : on fait suivre de ce qu’on veut. Généralement d’une référence à l’origine ou à la religion (42 % des cas) ou du mot « pute » dans 39 % des cas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Salman Rushdie: un symbole poignardé

Le célèbre écrivain d’origine indienne a subi une agression au couteau à New York. Depuis 33 ans, sa dimension littéraire a été occultée par une vision réductrice d’une œuvre ample et généreuse.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs