Accueil Belgique Politique

Comment le non-débat sur le pacte énergétique a enflammé la Chambre

La Chambre a définitivement suspendu ses travaux de mercredi à l’issue d’une journée de feuilleton autour de l’absence de Charles Michel. Ils reprendront jeudi à 14h15.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Alors qu’on leur avait laissé entendre que le Premier Ministre était à l’étranger, et qu’il ne reviendrait que « dans la nuit », les députés d’opposition se sont rendu compte vers 20 heures que Charles Michel était bel et bien au pays. Et depuis 17h20, heure à laquelle il donnait une interview à nos confrères de RTL à la gare du Midi. «  Le Premier ministre est au pays et donne des interviews à la télévision, mais refuse de venir à la Chambre pour donner des explications  », déplore sur Twitter la cheffe de file des socialistes flamands Meryame Kitir.

Pendant toute la journée, les députés d’opposition ont en effet réclamé la venue du Premier ministre à la Chambre, pour éclaircir la position de son gouvernement sur le pacte énergétique, torpillé par la N-VA. Mais Charles Michel a rétorqué qu’il n’était pas possible pour lui de se libérer ces mercredi et jeudi, son agenda étant trop chargé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Roosemont Charles, jeudi 14 décembre 2017, 11:56

    Mais oui, tout ceci démontre une fois de plus que les Mmes Lalieux ou Mrs Nollet sont des "mal aimés"qui ont une peur énorme de ne pas se sentir important. Sortez tapis rouges pour eux mais aussi réponses incroyables du style : "en Brabant flamand, il y a 23 zones de police" comme si cela résout le problème de Bruxelles.Ou encore, je vais vous montrer comment calculer au mieux les "chèques-verts" des panneaux voltaïques.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs