Accueil Société Régions Bruxelles

Comment pouvons-nous réinventer Bruxelles?

De nombreuses voix plaident, hors champ politique, pour une réforme des institutions bruxelloises. Objectif : une plus grande centralisation, au profit de la Région. Et une plus grande place pour le citoyen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Fusionner les communes, les zones de police ou les CPAS bruxellois ? C’est devenu un classique de la politique belge : dès que des problèmes se posent dans la capitale, des voix s’élèvent, en Flandre ou en Wallonie surtout, pour réclamer une refonte des structures bruxelloises. Le scénario est quasi immuable : la Flandre dénonce la mauvaise gouvernance de la Ville-Région, le monde francophone oscille entre réprobation et consentement tacite, les élus bruxellois font le gros dos. Au lendemain des échauffourées sur le territoire de la Ville, le SP.A y est allé de quelques propositions pour réinventer Bruxelles (toutes les compétences locales réunies à la Région, moyennant un assouplissement des règles de représentation de la minorité néerlandophone) ; haro francophone, fin du débat ? Sur la scène politique sans doute, jusqu’au prochain scrutin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 21 décembre 2017, 11:54

    Combien de politiciens Bruxellois ont une vue a long terme pour Bruxelles? Presque tous ne pensent pas plus loin que les prochaines élections. A part des chamailleries fr/nl ils n'ont rien a dire, aucun projet, aucune idée. Il faut dire que les media Bruxellois fr jouent aussi ce jeu a la perfection. Ce sera difficile de les faire sortir de leur bac à sable.

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 21 décembre 2017, 11:54

    La grande nouvelle publiée dans tous les media fr " Bruxelles est a 92% francophone". Juste pour dire a quel niveau se tiennent les discussions a Bruxelles. Et se ne sera pas mieux avec le FDF de Maingain au pouvoir. Lamentable.

  • Posté par M. BEAUMONT ALAIN , jeudi 14 décembre 2017, 20:30

    Les Bruxellois ont l'immense chance que Bruxelles soit devenue une capitale Internationale. Cela, ils le doivent à l'Europe. Sans l'Union Européenne, Bruxelles serait un village dont personne ne parlerait. Un juste retour serait pour les Bruxellois d'offrir à tous les Européens qui y vivent et qui la fréquentent, le sentiment qu'à Bruxelles ils sont chez eux. Une manière concrète de communiquer ce sentiment serait de créer à Bruxelles un enseignement généralisé de type École Européenne. Si cet objectif pouvait prendre corps, il révolutionnerait d'un coup toutes les structures archaïques qui étouffent Bruxelles: fini les clivages linguistiques Belgo-Belge, fini les multiples chapelles d'élus se marchant sur les pieds et empêchant le développement d'infrastructures et de services qui répondent à la toute grande majorité des habitants. Ce projet de Ville-Region Capitale de l'Europe, chiche que nous serions capables de la mettre sur pieds.

  • Posté par Serge Vandeput, vendredi 15 décembre 2017, 12:42

    En Région Bruxelloise, les immigrants pauvres sont de plus en plus nombreux et s'installent en centre ville et les communes avoisinantes. A Paris, ils s'installent dans la périphérie. Pourquoi? Est ce une politique voulue du PS pour franciser Bruxelles (98%) et en même temps de chasser la classe moyenne? En plus les immigrants intégrés qui se sont élevés dans la classe moyenne, fuient Bruxelles pour les mêmes raisons que les Belges. Quand on circule dans certaines parties de Bruxelles, Laeken, St Josse, Schaerbeek, St Gilles, Anderlecht etc etc le délabrement est a ce point que ce ne sera plus jamais récupérable et ce délabrement se disperse dans toute la Région a une vitesse fulgurante. Mais pour les centaines d'élus Bruxellois, TOUT VA BIEN.

  • Posté par Verkaeren Paul, jeudi 14 décembre 2017, 18:05

    il est compliqué pour les Bruxellois de savoir quoi faire. Tout le monde sent bien qu'il faut évoluer vers une autre structure, rénover à tous les étages. Et puis, fondamentalement, changer les cadres. Trop de dirigeants sont en place depuis des décennies et deviennent, sans même s'en rendre compte, des satrapes. J'ai été frappé comme beaucoup de leur réactions face à la proposition du SPA: comme si on les violait, comme si on les "désacralisait", cela dit beaucoup sur leur volonté d'évoluer. Changer les cadres, faire évoluer les structures, les mentalités, oublier ce fond linguistique d'un autre siècle. Cela demande une réforme de l'état ? en voila enfin une qui vaudrait la peine et mènerait à terme à réduire le mille-feuille, ce serait une grande première. je voterai pour les personnes qui iront CLAIREMENT dans cette direction, sinon, pour la première fois, je ne voterai pas...et je ne pense pas être le seul à sentir une nausée rien qu'à l'idée d'aller voter.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs