Accueil Belgique Politique

La bourde de Joëlle Milquet lors de l’examen du décret «fourre-tout»

Le texte n’a pas pu être analysé par les parlementaires. L’examen est donc reporté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

L’un des plus importants projets de décret déposé depuis le début de cette législature par la ministre de l’Éducation Joëlle Milquet, le décret dit « fourre-tout », a connu mardi matin un faux départ en commission du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où celui-ci devait logiquement être discuté et approuvé.

Un texte incomplet

En raison d’une erreur au sein du cabinet de la ministre, le texte est en effet arrivé incomplet devant les parlementaires, certains articles n’ayant pas pu être examinés par le Conseil d’État.

De plus, certains points du texte sont toujours l’objet d’une consultation auprès des syndicats enseignants et des pouvoirs organisateurs.

L’imbroglio a donné lieu mardi matin à de longues discussions et interruptions de séances.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs