Accueil Société

Le cas inédit des orphelins belges livrés à eux-mêmes en Syrie

Les autorités belges sont au courant de la situation, mais leur marge de manœuvre est très limitée. Les espoirs reposent sur la Croix-Rouge.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Deux enfants de 9 et 12 ans, originaires d’Anderlecht, se trouveraient actuellement en Syrie. Leurs parents, qui avaient rejoint les rangs de l’État islamique en 2014, sont vraisemblablement décédés.

Contactées par les grands-parents des enfants qui souhaitent les récupérer, les Affaires étrangères ont assuré qu’elles étaient en relations permanentes avec les ambassades en Jordanie et au Liban. «  Il y a peut-être également d’autres enfants, en Syrie et en Irak. La difficulté est de les localiser. Si on parvient à le faire, il faut voir avec les départements de la Justice et de l’Intérieur quelles actions nous pouvons entreprendre  », a indiqué jeudi Didier Reynders, le ministre des Affaires étrangères, ajoutant que les enfants pouvaient être «  au milieu de groupes terroristes  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs