Accueil Culture

Les spectacles musicaux s’émancipent du kitsch

Après « Cabaret », « Les Parapluies de Cherbourg » tiennent le haut de l’affiche au PBA de Charleroi et à l’ORW. Un phénomène en phase avec le succès récent du genre au cinéma.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Des couleurs éclatantes, un thème mythique, des émotions à fleur de peau : intemporel, Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy, mis en musique par Michel Legrand, reviennent aujourd’hui à la scène sous la direction de Patrick Leterme. Un spectacle qui s’inscrit dans la continuité du succès de La La Land au cinéma, mais aussi de mises en scène de plus en plus nombreuses revenant aux classiques du genre, comme Cabaret ou Chicago.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les chambres d’hôtel des écrivains: le Grand Hôtel ou le Temps retrouvé de Marcel Proust

Sous la plume de Proust, Cabourg devient Balbec, station balnéaire imaginaire nourrie de ses séjours en Normandie. En front de mer, le Grand Hôtel où il résida sept étés de suite a inspiré l’écrivain qui y a rencontré des personnages déterminants pour sa vie et son œuvre. Cent quinze ans après sa construction, l’établissement continue de mettre en avant son illustre hôte dont la chambre reconstituée, au quatrième étage, se loue aux proustiens (et aux autres).

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs