Accueil Culture

Pagnol en plein air, avé’ l’accent flamand

Monter Pagnol avec l’accent du plat pays, c’est le pari fou de Comp. Marius. Acclamés chez eux et en France, ces Flamands débarquent à Bruxelles avec « Manon et Jean de Florette ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Au début, on a cru à une blague ! Donner l’accent flamand à Manon des Sources, c’est un peu comme rejouer C’est arrivé près de chez vous en italien au cœur de la Toscane. L’idée peut sembler hérétique, même quand on sait que Pagnol eut l’idée de sa trilogie marseillaise en voyant jouer Le Mariage de Mademoiselle Beulemans à Bruxelles en 1925 ! Il fallait être sacrément visionnaire pour imaginer transposer les collines ensoleillées de Marcel Pagnol sous le ciel bas du plat pays, et penser que ça puisse marcher. Les Anversois de Comp. Marius y ont cru et triomphent partout depuis. Venus d’Anvers, Waas Gramser et Kris Van Trier sont tombés complètement par hasard sur les livres de Pagnol dans la bibliothèque d’un petit village. « Ça a été le coup de foudre : cette énorme joie de vivre, comme si le texte suppliait d’être joué, se souvient Waas. Il y avait aussi une grande vérité, une candeur… qui n’est pas si répandue au théâtre. Et puis il y a le style, cet équilibre entre humour et drame.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs