Mondial 2018: la Fifa menace l’Espagne en cas d’ingérence politique

©News
©News

Depuis la mise en cause de son ex-président Angel Maria Villar dans un scandale de corruption, la Fédération espagnole (RFEF) est engluée dans des procédures tous azimuts ayant pour enjeu sa présidence.

Et c’est probablement un avis du Conseil supérieur des sports, dépendant du gouvernement espagnol et favorable à l’organisation de nouvelles élections à la RFEF, qui a poussé la Fifa à intervenir.

«La Fifa a envoyé récemment une lettre à la RFEF pour faire part de sa préoccupation par rapport à la situation que traverse la fédération», a déclaré la Fifa dans un communiqué transmis à l’AFP, confirmant des informations du quotidien El Pais.

«Toutes les fédérations membres doivent administrer leurs affaires de manière indépendante», rappelle la Fifa, qui n’avait pas hésité à suspendre le Koweït en 2015.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous