Accueil Belgique

Procès terrorisme: Jean-Louis Denis nie toute conversation avec un djihadiste

Celui-ci est accusé d’avoir incité des jeunes belges à partir faire le djihad en Syrie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Jean-Louis Denis a affirmé mardi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles qu’il ne se rappelait pas avoir eu certaines conversations avec Ibrahim E.M. au sujet d’une infiltration dans la police. Ibrahim E.M. était parti de Bruxelles vers la Syrie en novembre 2013, pour y rejoindre les rangs de l’État Islamique (EI), selon l’accusation.

« Lors d’une conversation sur Facebook, Ibrahim E.M. vous avait écrit ceci : ’Cher Jean-Louis, je voudrais m’infiltrer dans la police’. Et vous lui aviez répondu : ’C’est bien beau mais il faut l’ordre d’un emir et un programme, tu vois ce que je veux dire’. Que répondez-vous ? », a demandé le président du tribunal à Jean-Louis Denis.

Ce dernier a affirmé ne plus se souvenir de cette conversation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs