Accueil Culture Musiques

L’histoire qui se cache derrière l’album «Songs of Love and Hate» (1971) de Leonard Cohen

de notre série de dix consacrée aux vinyles rock de légende, « Songs of Love and Hate » est le troisième album de Leonard Cohen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Quand paraît ce troisième album de Leonard Cohen, avec une face consacrée à l’amour et l’autre à la haine, son auteur a déjà 36 ans. Faut dire que le poète est arrivé tard à la chanson. Né en 1934 à Westmount, dans la belle banlieue de Montréal, le jeune Leonard se fait d’abord remarquer à l’Université McGill en 1956 avec la publication d’une première plaquette de poèmes. Suivent ensuite des années d’errance entre Londres et l’île d’Hydra, en Grèce, où en 1960 il achète une maison.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs