Accueil Monde France

Nicolas Hulot s’explique sur ses 9 véhicules: «Je roule en électrique 95% du temps»

Nicolas Hulot est le deuxième ministre le mieux loti de France avec 7,2 millions d’euros de biens.

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a publié les déclarations de patrimoine de la quasi-totalité des 32 membres du gouvernement français.

Une polémique a alors démarré. Pas vraiment parce que Nicolas Hulot est arrivé deuxième des ministres les mieux lotis, mais surtout parce qu’il possède 9 véhicules, alors qu’il est... pour rappel : ministre de la transition écologique et solidaire. Il n’en fallait pas plus pour lancer la polémique en France.

« Je roule en électrique 95 % de mon temps »

Interrogé par le JDD ce dimanche, Nicolas Hulot assume et s’explique sur l’utilisation de tous ces véhicules. « La réalité, c’est que je roule en électrique 95 % de mon temps.  » En Bretagne, là où il habite, il utilise une BMW électrique. Quand il est à Paris, c’est un scooter électrique qu’il adopte pour se déplacer. Le JDD précise également que toutes les voitures de son ministère sont également électriques, sauf pour les longs trajets.

Les autres explications concernent : son 4x4 Land Rover de 1998 qu’il dit « stationné en Corse, dans sa maison située à 1.000 mètres d’altitude ». Les 2 CV de 30 ans sont conduits par sa fille. Son van Volkswagen « pour les vacances en famille » et la camionnette pour sa femme « qui transporte les chevaux en Bretagne ».

Sur sa fortune gloable, estimée à 7,3 millions d’euros, il explique avoir gagné de l’argent grâce à la télévision avant de rajouter : « c’est ce qui m’a permis de bosser pendant 25 ans pour défendre la cause écologique ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 17 décembre 2017, 18:41

    Je comprends. Mais lui doit comprendre qu'il est impossible de conduire les enfants à l'école, faire les courses et se rendre à son travail pour 8h le matin ou travailler la nuit uniquement avec un vélo.. ou conduire chez le médecin son conjoint handicapé en vélo ou à pied,sauf à acheter un véhicule électrique très cher, ou payer l'isolation d'une ancienne maison à grands frais, ou même remplacer la chaudière qui fonctionne encore bien. Y a qu'à remplacer la toiture et l'isoler, économiser pour sa retraite car il n'y a plus de budget etc etc. Il estime que c'est son minimum vital car il a beaucoup travaillé et il a sans doute des droits. Mais alors qu'il veuille bien aussi comprendre que pour les autres c'est encore bien plus compliqué car même en travaillant beaucoup nous ne pourrons pas payer ce qu'il souhaite, même si c'est une bonne chose..

  • Posté par Stéphane Vareltzis, dimanche 17 décembre 2017, 18:06

    Faites ce que je dis, pas ce que je fais. Ushuaia dévorait des moyens hors norme en carbone pour faire rêver: structures éphémères au bout du monde, une démesure pour la photographie de l'image sans aucune compensation carbone, donc la démesure au profit de l'économie de son média. L'écologie est un comportement, pas un postulat. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

  • Posté par Bonduelle Frédéric , dimanche 17 décembre 2017, 15:06

    Merci pour l’exemple Mr Hulot... vous n’êtes plus crédible maintenant.

  • Posté par Berger Michel, dimanche 17 décembre 2017, 14:43

    La cause écologique, du n'importe quoi, c'est lui qui a donné le feu vert à l'abattage des loups!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une