Accueil Société Régions Brabant wallon

Quand Wavre fait de la résistance

Quatre communes du Brabant wallon cherchaient un nouveau gestionnaire de réseau. Le gouvernement wallon a opté pour Ores. Et tant pis pour Wavre.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Nous sommes en 2017 après Jésus-Christ. Tous les réseaux électriques de la Wallonie (ou presque) sont gérés par Ores. Tous ? Non ! Un petit village peuplé d’irréductibles Wavriens résiste encore et toujours à l’envahisseur.

On vous l’accorde, le pitch est un peu moins glamour que le dernier volet des aventures d’Astérix. Mais l’histoire du Réseau des Energies de Wavre (REW) vaut tout de même le détour.

Commençons par planter le décor. Il y a un ovni dans le paysage des gestionnaires de réseau de distribution (GRD) d’électricité en Wallonie : Wavre. La commune a en effet décidé de gérer seule son réseau électrique, via le REW. Sans s’associer à d’autres communes. Wavre gère donc un mini-réseau de 450 kilomètres, qui compte un peu plus de 16.000 points de raccordement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, lundi 18 décembre 2017, 16:40

    Cela ne va plaire à gros louis et aux siens !

  • Posté par De Bilde Jacques, lundi 18 décembre 2017, 11:24

    Je fais partie des ménages wavriens. Les coûts de distribution de la commune sont exorbitants. Sur ma dernière facture annuelle ils représentent 61 % du coût total.

  • Posté par Even Philippe, lundi 18 décembre 2017, 15:06

    Votre % est erroné car vous reprenez dedans toutes les taxes alors qu'une partie de celles-ci viennent de votre consommation. Tenez compte uniquement des prix hors taxes et la, vous aurez une comparaison plus correcte entre le cout de l'énergie et le cout de son transport et sa distribution.

  • Posté par Serge Vandeput, lundi 18 décembre 2017, 12:30

    Avec l'intercommunale ORES (famille Donfut PS) les frais de transport, distribution et autres taxes, TVA etc... font 70% de ma facture. Seulement 30% de la facture concerne mon fournisseur d'énergie ENI. Les intercommunales et l'état nous saignent a blanc. Effectivement, la facture d'énergie est une deuxième feuille d'impôt. Je vous lasse deviner a quoi ressemblera votre facture après 2025, sans les centrales nucléaires et avec une énergie verte subventionnée par des millions de nos impôts. Cette nouvelle facture sera 100 a 300% plus élevée encore. Ils veulent vraiment notre dernier euro.

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs