Accueil Société

Jan Jambon sur les migrants: «Il faut respecter la loi, demander l’asile ou quitter la Belgique»

Le ministre de l’Intérieur explique le fait que les migrants qui restent à la gare du Nord ne sont pas des gens qui souhaitent demander l’asile dans notre pays.

Temps de lecture: 2 min

Ce lundi, c’est la journée internationale des migrants. Invité sur La Première, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) n’a pas mâché ses mots : « En Belgique, soit on demande l’asile, soit on quitte le pays ». Le ministre a voulu remettre les choses à leur place en expliquant qu’autour de la gare du Nord « ce sont des gens qui ne veulent pas demander l’asile en Belgique. Ils font le choix de ne pas être dans la légalité. Donc nos forces de l’ordre doivent agir ». Pour jan Jambon, il faut appliquer la loi. Ce qui correspond à « demander l’asile ou quitter le territoire  ».

Pour le ministre, ce n’est pas que des bénévoles qui s’occupent des migrants à l’approche de l’hiver. « Il y a également des endroits prévus par la Secrétaire d’Etat, Mme. Zuhal Demir pour les gens qui demandent l’asile », continue-t-il.

Pour ceux qui ne sont pas en règle, « il y a des endroits où ils peuvent se rendre pour la nuit mais ce n’est pas le but de les héberger puisqu’ils sont dans l’illégalité ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, lundi 18 décembre 2017, 16:25

    Dura lex, sed lex

  • Posté par Christian Radoux, lundi 18 décembre 2017, 13:47

    Jambon dit vrai..Et si tous les hypocrites politicards donneurs de leçons grandiloquentes étaient cohérents, ils déposeraient des propositions visant à changer la loi, quelle que soit la probabilité d'aboutir. Ils s'en gardent bien.

  • Posté par Bogard , lundi 18 décembre 2017, 12:34

    Jambon dit clairement ce que d'autres pensent mais n'osent pas dire de peur de la réaction de toutes ces organismes de pression ou contre pression. En tout cas une majorité de citoyen pense pareil mais se tait de peur d'être immédiatement taxé de chosephobe ........... Pour cela merci Jambon & Francken.

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 18 décembre 2017, 11:44

    @Serge Vandeput : "Je préfère un ministre efficace à un ministre sentimental." Moi de même, mais l'un n'empèche pas l'autre. Le gouvernement a bien de la peine à démontrer qu'il fait aussi preuve d'humanité dans sa politique migratoire (en plus de fermeté), et la cause en est certainement l'absence de compassion affichée par les ministres et secrétaires d'état concernés. L'opposition a beau jeu de dénoncer le manque d'humanité du gouvernement sur ce plan, car même si la politique en question est sans doute plus humaine que ne le dénonce l'opposition, cela ne transparaît en rien dans l'attitude des 2 ministres. Si le sort de ces migrants, même ceux qui sont en transit, ne les touche aucunement, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne mette aucune forme à maquiller leur absence de sentiment. En cela, on ne pourra au moins pas leur reprocher l'hypocrisie. Que d'autres pratiques allègrement. Suivez mon regard. Oui, oui, celui qui pointe vers ma gauche...

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 18 décembre 2017, 10:47

    "Da wet is da wet". Bien sûr. Et puis, il y a ce qui n'est pas écrit dans la loi, qui relève de l'humanité et de la compassion. On peut comprendre que le ministre (et la Belgique avec lui) n'ait pas les moyens d'accueillir toutes la misère du monde, que la Belgique fait déjà beaucoup sur ce plan-là (ici et là-bas), et que cela ne relève de toutes manières pas de sa compétence. Mais cela passerait mieux s'il le disait clairement et s'en excusait. Qu'au minimum, il donne quelques signes de sympathie. Mais il reste de marbre et c'est probablement cela qui agace le plus.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko