En Autriche, le gouvernement formé par la droite et l’extrême droite a prêté serment

©Reuters
©Reuters

Le nouveau gouvernement autrichien dirigé par Sebastian Kurz, 31 ans, a prêté serment lundi signant l’arrivée au pouvoir d’une coalition formée par la droite et l’extrême droite.

M. Kurz, nouveau chancelier issu du parti conservateur ÖVP et plus jeune dirigeant du monde, a été investi par le chef de l’Etat Alexander Van der Bellen au côté du vice-chancelier Heinz-Christian Strache, chef du parti d’extrême droite FPÖ, lors d’une cérémonie retransmise par la télévision publique.

2.000 personnes ont manifesté

Plus de 2.000 personnes ont manifesté lundi à Vienne contre la participation du parti d’extrême droite FPÖ au nouveau gouvernement autrichien.

Plusieurs cortèges, organisés à l’appel de groupes de gauche et de défense des droits, ont convergé vers le quartier des ministères et l’ancien palais impérial où l’exécutif de 13 ministres, dont six membres du FPÖ, devait recevoir l’investiture du président de la République à partir de 11h.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite