Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Anderlecht proche du point de non-retour

Après avoir longtemps demandé et finalement obtenu la tête de René Weiler, les supporters d’Anderlecht espéraient se réconcilier avec leur club de cœur. Deux mois plus tard, on en est encore très loin !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est sur fond de revente du club que se produit Anderlecht depuis plusieurs semaines. Et celle-ci a forcément le don d’inquiéter les supporters les plus fervents des Bruxellois, qui ne savent pas à quoi s’attendre dans les jours et les semaines à venir concernant le futur de leur club de toujours.

Toutefois, s’ils sont fâchés aujourd’hui, c’est avant tout parce que leur équipe ne répond pas à leurs attentes sportives sur le pré.

Dégoûtés par le football prôné par René Weiler, qui avait tout de même rapporté un 34e titre au club la saison dernière, les supporters les plus virulents ont régulièrement demandé la tête de l’entraîneur suisse. Et cela s’était confirmé avec davantage de bruit encore lors du partage à Courtrai, mi-septembre. Le surlendemain, René Weiler quittait le navire bruxellois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par stephane malbecq, mardi 19 décembre 2017, 0:35

    Anderlecht périclite, c'est évident !Depuis une plus d'une décennie.Depuis que Vercauteren ( extraordinaire joueur par ailleurs à l’époque avec Rensenbrink) est passé comme entraineur (affaires Stoica -Baseggio etc ), et Van Holsbeek (fossoyeur de RWDM et Lierse) comme dirigeant qui est le roi des mauvais achats et ventes, l’équipe n'a fait que régresser . De plus le passage en SA n'a été fait que pour pouvoir retirer de l'argent et permettre à toute la famille Vandenstock et tutti quanti de bien en vivre . Alors que le père n'avait pas besoin du RSCA pour vivre ( Mécenat ). Toute la différence !. Et la vente , ce n'est que cela grâce aux modifications des statuts . Bref , la fin était malheureusement prévue de longue date ......

  • Posté par Bigdeli Faramarz, mardi 19 décembre 2017, 11:55

    J’ai rarement vu autant de contre-vérités dans la même com. 1) les 10 dernières années, Anderlecht a gagné 5 championnats et a atteint 2 fois les 1/8 et une fois les 1/4 de finale de Europa league. Citez moi une autre équipe belge avec le même palmarès. 2) le passage en SA ne permet plus aucune manipulation des comptes. Il y a l’obligation de depôt de compte alors qu’une autre forme de société est beaucoup plus opaque. 3) Roger VDS a, en moyen, gagné plus de titres national que son père. Mais l’epoque n’est plus la même internationalement. L’écart de budget entre les equipes belges et anglais/espagnoles etc.. a augmenté de façon drastique et les équipes n’ont plus les memes possibilites. Par exemple, il n’est plus possible pour Anderlecht d’avoir un joueur tel Rensenbrin, Van Himst, Vercauteren, Haan, Cook, Scifo, etc.. sauf s’ils sortent de son centre de formation. Et même dans ce cas, ils partent très jeune (voir Company, Lukakoo, Tieleman, Praet, etc.. 4) Anderlecht ne peut même plus se payer des entraineurs de grande qualité tel Goethals ou De Mos, etc. Seul Bruge a pu avoir Prud’homme et cela à grand frais et parce qu’il y avait 11 ans qu’il couraient derrière le titre. Alors, avant de verser votre venin, il faut un peut se rensegner.

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs