Accueil Société

Un bracelet électronique octroyé à un avocat liégeois

En correctionnelle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’est à une scène surréaliste que l’on avait assisté, jeudi dernier, au tribunal correctionnel de Liège où devait comparaitre un homme poursuivi pour des faits de rébellion. Le prévenu avait attendu patiemment, au fond de la salle, que son avocat arrive. La présidente, une fois clôturé l’examen des autres dossiers du jour, lui avait demandé qui le défendait. Quand il avait prononcé le nom de Me Virone, il y avait eu comme un malaise, et pour cause : la veille, l’avocat avait été placé sous mandat d’arrêt. «  Votre conseil est indisponible pour le moment  », avait expliqué, dépitée, la magistrate en remettant l’affaire à l’an prochain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs