Accueil Culture Livres

Jean-Noël Orengo, prix de Flore

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ce doit être le signe que la saison des prix littéraires touche à sa fin, même s’il reste à attribuer l’Interallié et le Goncourt des Lycéens ainsi que, plus près de nous, le Rossel : le jury du prix de Flore est allé chercher son lauréat en amont de la rentrée littéraire, s’est autorisé le souvenir d’un roman paru en janvier et a couronné La Fleur du Capital, de Jean-Noël Orengo. Déjà signalé par le prix Sade en septembre (huit voix au deuxième tour contre quatre à Un homme dangereux, d’Emilie Frèche).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs