Autriche: Juncker se refuse à «tout préjugé» sur le nouveau gouvernement

©EPA
©EPA

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s’est refusé mardi à « tout préjugé » sur le nouveau gouvernement autrichien du chancelier conservateur Sebastian Kurz, qui va gouverner avec l’extrême droite du FPÖ.

«  Ce n’est pas du tout mon objectif d’avoir le moindre commentaire à l’égard du gouvernement qu’il vient de former. (…) Je suis contre tout préjugé », a affirmé M. Juncker à l’issue d’une rencontre à Bruxelles avec M. Kurz.

L’Autrichien est devenu lundi à 31 ans le plus jeune dirigeant au monde, à la tête d’un gouvernement où l’extrême droite a obtenu les postes-clés de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense.

Un gouvernement en faveur de l’Europe

«  Ce gouvernement a pris position très clairement en faveur de l’Europe et c’est ce qui compte pour moi », a insisté M. Juncker.

«  Nous allons juger le gouvernement autrichien, comme tous les gouvernements, sur ses actes », mais « ce qui a été écrit dans le programme du gouvernement nous convient presque à 100 % », a estimé le chef de l’exécutif européen.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous