Theo Francken sur les Soudanais expulsés: «S’ils sont en effet torturés, c’est un gros problème»

© Mathieu Golinvaux / Le Soir.
© Mathieu Golinvaux / Le Soir.

Plusieurs Soudanais qui ont été renvoyés ces derniers mois depuis la Belgique témoignent des maltraitances et de l’enfermement dont ils ont été victimes à leur arrivée au Soudan, rapporte Het Laatste Nieuws mercredi. Tous avaient rencontré précédemment l’équipe d’identification invitée par le secrétaire d’Etat à l’Asie et à la Migration, Theo Francken.

Theo Francken avait demandé l’aide du Soudan pour identifier les migrants d’origine soudanaise au Parc Maximilien. Cette mission d’identification avait d’ailleurs été fortement controversée.

Il ressort de témoignages que l’Institut Tahrir pour la politique au Moyen-Orient (Tahrir Institute for Middle East Policy) a pu récolter des informations selon lesquelles plusieurs Soudanais entendus par l’équipe d’identification à Bruxelles ont été immédiatement enfermés et maltraités à leur retour.

Une enquête réclamée

Theo Francken souligne que les procédures ont été correctement appliquées et conformément aux législations européennes et internationales. Invité de De Ochtend, il a ajouté que la Belgique avait demandé à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) un monitoring des personnes concernées. L’OIM n’a reçu qu’un appel, mais qui concernait autre chose, précise le secrétaire d’Etat.

Theo Francken souhaite qu’une enquête soit ouverte pour savoir si les migrants renvoyés vers le Soudan ont été torturés. «  Pour l’instant, nous n’avons pas reçu de signal que cela se produisait, pas même de la part de l’ONU. » La torture ne peut cependant être tolérée en aucun cas, estime M. Francken. «  S’il apparaît qu’ils sont en effet torturés, c’est un gros problème », réagit-il encore. «  Alors, personne ne sera renvoyé. »

Sur le même sujet
Affaire des Soudanais
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. d-20180119-3K4JUR 2020-01-14 13:15:56

    Pensions: statu quo sur la Grapa?

  3. belgaimage-161310454-full

    Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • L’imagination ne suffira pas pour reconstruire l’école francophone

    Note méthodologique concernant les bâtiments scolaires… Ces 22 pages, validées fin de semaine dernière par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, disent les doutes d’un quintet de ministres face aux toitures qui prennent l’eau, aux murs bourrés d’amiante, aux équipements techniques obsolètes et aux factures énergétiques générées par des infrastructures datant d’une époque où le gasoil de chauffage valait moins de 10 centimes d’euros. Les doutes d’une équipe ministérielle devant un parc immobilier indigne d’une école...

    Lire la suite