Fiasco de l’accord de l’été: climat politique tendu, la conférence des présidents est suspendue

Fiasco de l’accord de l’été: climat politique tendu, la conférence des présidents est suspendue

La réunion de la conférence des présidents de la Chambre est suspendue. Le gouvernement a proposé de ne voter que la réforme de l’impôt des sociétés avant la fin de l’année, a-t-on appris mercredi à bonnes sources vers 15h. Le CD&V a proposé d’y ajouter la taxe sur les comptes-titres. L’Open VLD a quitté la séance.

Le vote du projet de loi de relance économique et du projet de loi sur la taxe des comptes titres est suspendu dans l’attente d’une deuxième lecture demandée tant par l’opposition que par la majorité dans la nuit de mardi à mercredi. Or, ces deux textes concrétisent des points importants de l’accord de l’été et constituent un équilibre entre les partis de la majorité.

Il est probable que les votes ne puissent intervenir avant la fin de l’année, ce qui pourrait poser un problème particulier pour la réforme de l’impôt des sociétés. Le gouvernement a donc proposé de la retirer du vaste projet de relance économique.

La conférence des présidents, qui réunit les chefs de groupe de la majorité et de l’opposition, n’a pu se mettre d’accord. Le ton est monté et le chef de groupe Open VLD, Patrick Dewael, a claqué la porte. La réunion a été suspendue à la demande de l’opposition. Des concertations ont lieu tous azimuts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous