Affaires Nordahl Lelandais: les enquêteurs s’intéressent à la disparition d’un Belge de 24 ans

Les recherches pour trouver la petite Maëlys, en août dernier © AFP
Les recherches pour trouver la petite Maëlys, en août dernier © AFP

Déjà soupçonné d’avoir tué la petite Maëlys en août en Isère, Nordahl Lelandais a été inculpé ce mercredi pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer, disparu en Savoie en avril, a annoncé le procureur de Chambéry Thierry Dran.

Les recherches d es enquêteurs ne s’arrêtent pas à ces deux seuls cas. Ils ont désormais décidé de balayer vaste et d’examiner une dizaine de dossiers non élucidés de disparition, pour définir un éventuel lien avec l’ancien maître-chien.

« Je ne veux pas y penser »

Les recherches s’orientent notamment autour de la disparition d’Adrien Mourialmé, un jeune cuisinier belge de 24 ans originaire de la région de Namur. L’homme s’est volatilisé le 5 juillet dernier dans la région du lac d’Annecy. C’est ce que révèle Le Parisien ce mercredi.

Selon le quotidien français, la mère du jeune homme a été prévenue par « une source française » que des vérifications allaient être entreprises depuis la mise en cause de Nordahl Lelandais dans l’affaire de la disparition du militaire.

« Pour l’instant, je ne veux pas y penser, pas tant que les vérifications n’auront pas été effectuées, tant qu’il n’y a rien de sûr », a réagi la mère du jeune belge porté disparu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ER5irEcXYAEzIFh

    Polanski primé, Adèle Haenel quitte la salle: le cinéma français déchiré aux César 2020

  2. CHINA-HEALTH_JAPAN

    Comment le coronavirus bouleverse la planète

  3. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    «2050, Bruxelles en mieux»: des idées qui germent dès aujourd’hui

La chronique
  • Elections municipales: en France, dernier arrêt avant l’irréparable

    Dans quinze jours, les Français se rendront aux urnes pour élire leurs maires. Une simple élection locale ? C’est ce que tentent toujours de faire croire les pouvoirs en place lorsqu’ils sont en difficulté.

    Test majeur

    Emmanuel Macron ne fait pas exception. Mais à qui fera-t-il avaler qu’il ne se préoccupe pas de ce test majeur à deux ans d’une présidentielle qui sera celle de tous les dangers ? L’affaire...

    Lire la suite